Accueil / Bien être / Monte escalier : tout ce qu’il faut savoir !

Monte escalier : tout ce qu’il faut savoir !

Les seniors représentent une part grandissante de la population française. Les accidents domestiques, et plus particulièrement les chutes, représentent aujourd’hui la principale cause de décès des personnes âgées. Inquiets face à ces risques, les français s’équipent de plus en plus en dispositifs de monte-escalier. L’installation de ce dernier peut cependant exiger des aménagements au sein du domicile. Alors comment adapter au mieux son habitat ?

Qu’est-ce qu’un monte-escalier ?

Le monte escalier électrique n’est ni plus ni moins un fauteuil permettant d’assurer la montée et la descente des escaliers en toute sécurité. Généralement installé sur un ou plusieurs rails, il permet aux personnes à mobilité réduite (le plus souvent des personnes âgées) de continuer à vivre dans leur maison ou appartement construit sur deux niveaux. A la clé, un vrai gain d’indépendance et de mobilité.

A qui s’adresse-t-il en priorité ?

Le monte-escalier s’adresse aux personnes à mobilité réduite éprouvant des difficultés, ou une appréhension, à l’idée de se déplacer dans les étages. Généralement associé aux personnes âgées, il peut aussi venir équiper le domicile de personnes en situation de handicap moteur.

Quel prix pour un monte escalier ?

Le budget requis pour installer un tel dispositif représente une préoccupation fréquente.
Le prix d’un monte escalier peut s’échelonner de 2800€ à plus de 8000€, alors pourquoi ces écarts ? Les prix diffèrent notamment en fonction de la nature de votre escalier. L’installation sur un escalier droit est la plus simple, et donc la moins coûteuse. En revanche, pour les escaliers tournants les prix peuvent atteindre 8000€ car la pose est bien plus complexe.

Les aides de l’état – Si ce coût peut paraître relativement élevé, différentes aides de l’Etat permettent aux personnes âgées de voir leur facture diminuer. Elles peuvent ainsi bénéficier d’une TVA réduite et surtout, d’un crédit d’impôt pouvant aller jusqu’à 10000€ pour un couple et 5000€ pour une personne seule. Rendez-vous sur cette page bofip.impots.gouv pour découvrir les équipements éligibles.

Peut-on le démonter, si l’on souhaite revendre son bien par la suite, par exemple ?

Il est tout à fait possible de démonter un monte escalier en cas de déménagement ou de vente du bien. Cependant, il faut savoir que vous aurez sûrement besoin d’un professionnel pour procéder au démontage, afin de ne pas abîmer le matériel ni causer de dommages au mur ou à l’escalier supportant le rail. Le démontage du rail est une opération délicate, il est souvent nécessaire de procéder à un léger rafraîchissement du mur ou de l’escalier qui le supportait.

Conclusion

Destiné à améliorer la qualité de vie et l’indépendance des personnes en situation de mobilité réduite, le monte-escalier représente toutefois un certain coût. Avec des prix allant de 2800 à plus de 8000€, vous devrez vous assurer de choisir la solution la mieux adaptée à votre habitation et à vos besoins. Sachez toutefois qu’il est possible de réduire la note grâce à des aides publiques, encore récemment prolongées.

Voir aussi

Le yoga : une philosophie qui améliore la santé au quotidien

Le yoga est une discipline d’origine orientale qui permet l’accomplissement de la personnalité. Aujourd’hui, il …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *