Accueil / Couverture & assurance maladie / La couverture maladie en France : ce qu’il faut savoir

La couverture maladie en France : ce qu’il faut savoir

En France, la couverture maladie vise à alléger les charges de santé aux adhérents. En cas d’hospitalisation, cette solution intervient pour couvrir une partie des frais médicaux. Dans l’Hexagone, 4 Français sur 5 bénéficient des avantages du régime général de la Sécurité Sociale. Mais, les régimes sociaux dépendent souvent de la profession. Les agriculteurs, les salariés de la SNCF, les marins ainsi que les travailleurs indépendants disposent de leurs propres couvertures maladies.

Couverture maladie, pour qui ?

bcf1f4ce65ce4f354ac4d1f9c4f856aa2e3b73a8Tous les habitants de France ont droit à une couverture maladie. Généralement, la sécurité sociale se charge des frais des soins en partie. Mais, cette protection sociale, étant assurée par divers organismes, varie en fonction de l’activité professionnelle. Si un individu n’appartient à aucun des groupes professionnels concernés (fonctionnaires, salariés, professions libérales, agriculteurs), la CMU ou Couverture Maladie Universelle lui est accordée.

Par ailleurs, les étrangers n’ayant aucun titre de séjour en France, sous certaines conditions, peuvent bénéficier d’une couverture maladie, dont l’AME ou l’Aide Médicale de l’État.

Fonctionnement de la couverture maladie en France

Le taux de remboursement dépend des soins et il appartient à la Sécurité sociale de déterminer le tarif à rembourser qui va de 15 % à 100 %. Le patient doit donc régler le ticket modérateur (les frais restants des soins à payer par la malade). Les personnes victimes d’une maladie chronique ou grave appartenant à la famille des ALD (Affections de longue durée) peuvent bénéficier d’une prise en charge en totalité. En France, outre le régime général assurant la couverture sociale de 4/5 habitants, d’autres régimes de couverture maladie sont disponibles.

Près de 60 millions de Français adhèrent à la CNAM (Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs). Elle assure la proximité aux membres à l’aide de près de 130 Cpam (Caisses primaires d’assurance maladie). Quant au régime des agriculteurs, plus de 4 millions des salariés agricoles et exploitants bénéficient d’une couverture maladie qui est assurée par la MSA (Mutualité sociale agricole).

En outre, le RSI (Régime social des indépendants) intervient au profit des commerçants, industriels, artisans et travailleurs indépendants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *