Accueil / Médecine / Quelle est la fréquence de l’incontinence chez les adultes ?

Quelle est la fréquence de l’incontinence chez les adultes ?

L’incontinence est une fuite d’urine incontrôlable. Jusqu’à un tiers des français rencontre cette gêne, surtout lorsqu’ils vieillissent.

Si vous présentez des symptômes d’incontinence, il est important d’en parler à votre médecin. Il peut vous aider à comprendre ce qui déclenche votre incontinence et vous fournir des options de traitement. Des solutions pour continuer à vivre normalement existent et notamment les protections pour adultes comme les Tena Pants Maxi Medium qui permettent de garder votre mobilité et qui se portent comme des sous-vêtements classiques.

Quels sont les symptômes ?

L’incontinence chez l’adulte n’est pas une maladie en soi – c’est le symptôme d’un autre problème. Il existe cinq types d’incontinence, et chacun se manifeste un peu différemment :

L’incontinence par impériosité, aussi appelée vessie hyperactive : Vous ressentez souvent une envie soudaine et intense d’uriner, parfois accompagné de fuite.

Incontinence à l’effort : Une toux, un éternuement ou un rire peuvent vous faire fuir l’urine.

Incontinence par regorgement : L’urine s’écoule souvent. Vous ne pouvez pas vider complètement votre vessie lorsque vous allez aux toilettes.

Incontinence fonctionnelle : Vous fuyez parce qu’une maladie comme l’arthrite ou la maladie d’Alzheimer vous empêche d’aller aux toilettes à temps.

Incontinence mixte : Vous souffrez d’une combinaison d’incontinence à l’effort et d’incontinence par impériosité.

Chez les enfants, l’incontinence découle souvent d’un problème de santé comme une infection des voies urinaires, un problème rénal ou une anomalie des voies urinaires. Parfois, les enfants continuent d’avoir des accidents pendant la journée et mouillent leur lit la nuit après avoir été propres. L’incontinence infantile disparaît souvent d’elle-même.

Causes de l’incontinence chez l’adulte

Normalement, les muscles de votre paroi vésicale se détendent pendant que la vessie se remplit d’urine. Une fois qu’elle est pleine, la vessie envoie à votre cerveau le signal qu’il est temps de partir. Les muscles à l’intérieur et autour de la vessie retiennent l’urine à l’intérieur jusqu’à ce que vous puissiez vous rendre aux toilettes.

L’incontinence survient lorsque les muscles qui retiennent l’urine ou qui soutiennent votre vessie s’affaiblissent suffisamment pour laisser l’urine s’écouler. Les lésions nerveuses peuvent aussi empêcher votre cerveau de comprendre qu’il est temps d’aller aux toilettes.

Voici quelques causes de l’incontinence :

  • grossesse
  • accouchement
  • ménopause
  • prostate hypertrophiée
  • cancer de la prostate
  • obstruction des voies urinaires
  • les affections qui endommagent les nerfs, comme la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson et les AVC
  • problèmes structuraux des voies urinaires

Comment diagnostiquer ce qui cause l’incontinence chez l’adulte

Si vous présentez des symptômes d’incontinence, vous devriez consulter votre médecin. Votre médecin de premier recours pourrait être en mesure de poser un diagnostic.

Votre médecin peut vous référer à un urologue. Les femmes peuvent être référées à un urogynécologue si les traitements initiaux échouent. Votre médecin commencera par vous poser des questions sur vos symptômes : La fréquence à laquelle vous ressentez l’envie d’y aller, ce qui semble déclencher le problème et si vous avez des fuites d’urine. Tenir un journal de vos symptômes peut vous aider à répondre plus facilement aux questions de votre médecin.

Après avoir évalué vos symptômes, votre médecin peut effectuer l’un des tests suivants pour déterminer la cause de votre incontinence :

Tests d’urine : Ceux-ci peuvent détecter la présence de bactéries dans votre urine. La présence de bactéries dans l’urine peut être un signe d’infection.

Étude urodynamique : Vous arrivez à cet examen avec une vessie pleine. Le volume et la vitesse de vidange de votre vessie sont ensuite mesurés. Un test de volume résiduel post-mictionnel est effectué dans le cadre de cette étude. Ceci montre la quantité d’urine qui reste dans votre vessie après que vous soyez allé aux toilettes. Ce test peut déterminer s’il y a un blocage dans vos voies urinaires ou des problèmes avec les nerfs et les muscles de votre vessie.

Cystoscopie : Votre médecin placera une fine sonde dans votre urètre, qui est le tube qui transporte l’urine hors de votre vessie. Cela permet à votre médecin de rechercher tout problème structurel.

Cystogramme : Votre médecin prendra des radiographies de votre vessie après qu’elle ait été remplie d’un produit de contraste. Un cystogramme de miction est une procédure similaire où le médecin continue à prendre des radiographies pendant que vous urinez. Les deux tests peuvent aider dans l’investigation des problèmes vésicaux qui peuvent causer l’incontinence.

Voir aussi

Comment faire un test de paternité sans le père

Un test de paternité est en principe l’un des tests les plus faciles à faire, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *