Accueil / Santé bio / Arrêter le tabac avec la cigarette électronique, ce qu’il en est vraiment

Arrêter le tabac avec la cigarette électronique, ce qu’il en est vraiment

Alors que le premier point de vente de cigarettes électroniques a vu le jour en France au 1er janvier 2010, les vapoteuses se sont depuis solidement installées dans les pratiques des français. En 2014, on estimait le nombre d’utilisateurs à 3 millions. Bilan sur ce phénomène qui aura fait couler beaucoup d’encre et qui soulève de nombreuses rumeurs entre mythe et réalité.

Arrête-t-on vraiment de fumer avec la cigarette électronique ?

L’avis des médecins sur la cigarette électronique est sans équivoque : elle est bien moins néfaste pour la santé que la cigarette habituelle. Cependant, toujours selon les médecins et le bon sens, la cigarette électronique doit s’adresser aux fumeurs qui souhaitent en finir avec le tabac et surtout pas créer un phénomène de mode ouvrant la voie à de nouveaux fumeurs. Alors est-ce que cela fonctionne et comment peut-on s’y prendre ? La dépendance au tabac est créée par la nicotine, qui, paradoxalement, est la substance la moins nocive pour la santé. C’est pour cette raison que les patchs permettent chez certaines personnes d’arrêter progressivement la cigarette. En revanche, chez d’autres personnes c’est aussi la gestuelle qui manque et qui empêche de réussir cette transition. Les cigarettes électroniques telles qu’on en trouve sur le site de Vaporem permettent donc d’allier dose de nicotine régulière tout en maintenant les sensations de la cigarette classique. Son principal avantage est de pouvoir choisir son dosage en nicotine pour le réduire progressivement jusqu’à l’arrêt total de la cigarette. Le professeur Gérard Dubois, dont les propos sont à retrouver sur le site du Figaro indique qu’en 2015, on estime à 400 000 le nombre de français ayant réussi à arrêter de fumer grâce à la cigarette électronique.

Un besoin d’encadrement légal autour de la production et de la promotion de la cigarette électronique

D’autres problèmes se posent avec l’apparition du phénomène puisqu’au-delà des bénéfices évidents tirés par les fumeurs sur leur santé, l’apparition d’une mode est à craindre. Ainsi les campagnes publicitaires sont aujourd’hui mal dirigées et ne ciblent pas uniquement les fumeurs souhaitant en découdre avec la cigarette mais aussi les non-fumeurs et le jeune public. Concernant la fabrication maintenant, l’Académie Nationale de médecine a recommandé une règlementation visant à encadrer la production de ces cigarettes électroniques afin d’éviter

Voir aussi

Tiger-Balm-Uses-Clean

Le baume du tigre, c’est quoi exactement ?

On en entend très souvent parler sans exactement savoir ce que c’est et à quoi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *