Accueil / Santé bio / Quels sont les critères pour obtenir le label bio en France ?

Quels sont les critères pour obtenir le label bio en France ?

Dans un environnement où l’on tend à accorder bien plus d’importance à la production, à la rentabilité et au profit qu’au goût et à la qualité, la question de savoir si ce que l’on mange, si les produits que nous utilisons au quotidien sont bio ou non, est de plus en plus primordiale. Mais qu’entend-t-on vraiment par bio ? Un produit ou une denrée est qualifié de « bio » lorsque celui-ci provient de l’agriculture biologique. Autrement dit, d’une production naturelle n’ayant aucun recours aux produits chimiques (pesticides, fertilisants, herbicides etc…) mais utilisant uniquement des matières organiques naturelles.

Label d’Agriculture Biologique

728px-AB.svgLes bienfaits des aliments bios pour l’organisme sont nombreux et ne sont quasiment plus à présenter. Néanmoins, s’il fallait en citer quelques-uns, on parlerait notamment de la quantité importante de nutriments contenus dans les aliments bio. En France, il est très facile de reconnaitre un produit bio grâce à la marque AB pour « Agriculture Bio » visible sur l’étiquette ou l’emballage du produit.

Ce label d’Agriculture Biologique, créé en 1985 par le ministère français de l’agriculture, est une certification garantissant un mode de productions exclusivement naturelles (au moins 95%) et le respect de la législation en matière de production. Par ailleurs, seuls les organismes agréés par les pouvoirs publics français, comme Ecocert SA, Aclave, Ulase, SGS ICS ou encore Contrôle-Union… ont l’autorisation de délivrer la certification. Les critères d’obtention de la certification différente selon le pays, mais généralement, ces critères peuvent se résumer en ces quelques points :

Premièrement, la non-utilisation de substances d’origine chimiques, d’organismes génétiquement modifiés et de stérilisation par irradiation dans le cadre de la production agricole. Ensuite, le terrain utilisé pour la culture ne doit être souillé d’un quelconque produit d’origine chimique depuis une période donnée (pas moins de trois ans). En outre, une consignation par écrit de l’ensemble du processus de productions et de ventes (audit) sera demandée et les produits labellisables devront être séparés de ceux non labellisables.

Voir aussi

Tiger-Balm-Uses-Clean

Le baume du tigre, c’est quoi exactement ?

On en entend très souvent parler sans exactement savoir ce que c’est et à quoi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *