Accueil / Sport / L’alimentation au cœur de l’endurance physique

L’alimentation au cœur de l’endurance physique

Pratiquer un sport d’endurance ne s’improvise pas : beaucoup d’entraînement et des ressources énergétiques suffisantes sont les clés de la réussite. Une bonne préparation est également primordiale pour vous permettre d’utiliser au mieux votre énergie et ainsi augmenter votre performance sportive.

L’endurance est l’aptitude à maintenir un effort d’intensité continue dans la durée. Le cœur, le souffle, les muscles et bien sûr la détermination sont des facteurs essentiels à une bonne endurance.

Lors d’une activité comme la course à pied, les muscles utilisent deux sources d’énergie qui varient en fonction de l’intensité et de la durée de l’effort :

  • les glucides, quisont largement présents dans le sang et sont stockés dans les muscles et le foie.
  • les lipides (ou graisses), qui sont stockés dans les tissus adipeux et les muscles.

Des besoins propres à chaque type de pratique sportive

1297670579138_ORIGINALLes réserves lipidiques garantissent à elles seules une autonomie pouvant atteindre plusieurs semaines. Toutefois, cette énergie ne permet pas de fournir des efforts très intenses. Les glucides, en revanche, sont rapidement transformés en énergie. Ce sont eux qui sont utilisés comme carburant lors d’un effort conséquent. Le type d’énergie consommée dépend de l’intensité de l’effort, avec une dépense de graisses lors d’un effort modéré et une dépense de glucides dans les efforts plus intenses. Toutefois, les réserves de glucides sont limitées et s’épuisent rapidement.

Les glucides essentiels pour l’endurance

Pour améliorer l’endurance, augmenter ses réserves glucidiques est donc primordial. Les réserves de glycogène musculaire peuvent être renforcées avec de l’entrainement et un régime adapté. Il est également recommandé d’adopter une allure modérée pendant les premiers kilomètres de la course pour optimiser l’utilisation du glycogène. D’un point de vue diététique, il est recommandé de suivre un régime hyper glucidique pour surcharger vos réserves. Vous pouvez consommer des sucres à indice glycémique élevé deux heures après la course.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *