Accueil / Santé bio / Grossesse après 40 ans, quels risques ?

Grossesse après 40 ans, quels risques ?

Les femmes qui envisagent de programmer une grossesse à plus de 40 ans s’exposent à des risques plus accrus. Hormis la baisse de fertilité liée à l’âge, les difficultés sont plus nombreuses notamment pour la mère et pour le futur bébé et requièrent le contrôle strict de la grossesse.

Les difficultés envisageables chez la mère

grossesse-40-ansAprès 40 ans, le corps est plus sensible aux soucis de santé relatifs au diabète, à l’hypertension artérielle, à l’arthrose, au lumbago, à l’insuffisance rénale, au fibrome voire la béance du col de l’utérus. Certaines affections déjà existantes chez la maman tardive de 40 ans sont souvent découvertes voire amplifiées lors d’une grossesse. Pour pallier à ces inconvénients, il est préférable de procéder à un bilan préconceptionnel pour déceler les anomalies de santé potentielles afin de déterminer les traitements adéquats. Ainsi, si la femme de 40 ans est en bonne santé, la grossesse se déroulera sans complication particulière.

Les risques possibles à la naissance pour le bébé et le contrôle approprié

Au moment d’accoucher, les problèmes hémorragiques  éventuels sont plus fréquents en raison d’un délai de travail plus rallongé. Les outils d’aide à l’accouchement tels les forceps, les ventouses ou le recours à la césarienne, sont davantage sollicités. En matière de suivi, le contrôle d’usage est le même à savoir une consultation tous les mois et trois échographies obligatoires. Quand à l’amniocentèse, elle est désormais associée au test de trisomie 21. Le diabète est automatiquement testé dès la 35èmeannée. Au niveau du bébé, les problèmes de fausse couche, le risque de trisomie 21, l’insertion basse du placenta, la complication rénale voire le décollement prématuré du placenta sont des risques possibles.

Les progrès actuels de la médecine limitent généralement les difficultés de santé inhérentes à une grossesse tardive. Ce type de grossesse n’est pas interdit mais elle nécessite une surveillance plus fréquente.

Voir aussi

Les e-liquides Français, un gage de qualité ?

Depuis leur arrivée sur le marché, les cigarettes électroniques suscitent de nombreux doutes quant à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *